Mourèze

Un samedi après-midi du "Fascinant week-end" à Cabrières…

Balade
Octobre 2021, par Graziella

Depuis la cave de l'Estabel, nous sommes une bonne vingtaine plutôt d’âge mature, en forme et de bonne humeur, à arpenter les chemins qui mènent aux anciennes mines de Cabrières.

La météo très clémente nous offre un panorama dégagé sur le Pic de Vissou, avec une végétation dense pour ce début d’automne. Depuis le sentier, nous apercevons des témoins de l’activité minière du site dont certains remontent à l’âge de bronze. La marche est joyeuse, il y a une bonne énergie !  On peut même "croquer" quelques images d’une capitelle très bien conservée.

Laure Charpentier, accompagnatrice en montagne, nous raconte l’histoire du site de Pioch Farrus, la plus ancienne mine de France, dans laquelle galeries et puits verticaux ont permis l’extraction du cuivre durant de nombreuses années. Captivant !

On parle de cuivre, de bronze, de quartz, de marbre, de schiste, de calcaire, de barytine, de grés mais aussi de travertin. Géologiquement, Cabrières recèle de beaux trésors cachés…

Groupe

Il est temps de quitter le sentier et ses 4,5km bercés de senteurs du sud, entourés d’une végétation méditerranéenne généreuse, qui a éveillé nos sens, comme pour nous préparer à une future dégustation de produits locaux.

Retour dans Cabrières que nous traversons avec la surprise de découvrir des façades joliment rénovées, des ruelles propres et entretenues, preuves d’un effort communal pour la conservation et l’embellissement de ce village typique de notre région. Certaines façades portent même des parties en travertin, en guise de clin d’œil aux matériaux utilisés au moyen-âge, un mélange de chaux et de végétaux.

Avant de retrouver le chemin de la cave coopérative, Laure attire notre attention sur la Mine de la vierge, et nous dévoile qu’une jarre de cuivre aurait été trouvée au pied du rocher de la vierge, à l’ère du néolithique…

Nous terminons la balade sur cette note, place à la dégustation de vins de Cabrières, des AOC Cabrières, accompagnés d’une touche oléicole de Lucques et de ses produits dérivés, entièrement cultivés en agriculture biologique, issus de la production de Laure. Nous apprenons que depuis 2 ans, la cave peut vinifier en BIO et que trois vignerons BIO de Cabrières ont rejoint les effectifs de la coopérative.

Cabrières

Retrouvez le programme complet de l'édition 2022,

3ème participation du Languedoc, Coeur d'Hérault >> ici

Pic de Vissou
Capitelle