Lac du Salagou

Une découverte inattendue à Paulhan


Juillet 2020, par Graziella

Juillet 2020. 

Le gîte qui nous accueille est dans un esprit très familial où il y fait bon de retrouver nos proches, tout est parfait pour des retrouvailles !

Il s’agit du mas des roses St Jean à la sortie du village.

L’immense piscine permet de se détendre, mais aussi de maintenir un entraînement pour les plus sportifs…

Nous décidons de prendre nos vélos pour découvrir Paulhan.

Très rapidement, nous empruntons la voie verte qui permet de circuler à pied, ou à vélo d’une extrémité à l’autre du village.

Nous nous arrêtons sur les parcours de santé afin de tester nos performances et apprécions l’ambiance familiale qui s’y trouve. Un couple nous parle de marché aux puces, de marché bio, de circulade…

Un peu excités, nous décidons alors de rebrousser chemin pour prendre argent et sacs à dos. Nous découvrons sur la place de la gare le marché aux puces dominical ! On nous informe qu’il a lieu toute l’année. Nous chinons à des prix incroyables, de jolies pépites….

Puis nous partons à la découverte de la circulade. Le cœur du village en forme d’escargot.

Paulhan
Paulhan

Des maisons à étages qui se touchent, qui sont en face à face, une petite place pour se retrouver, des ruelles très étroites, quelques marches, puis une longue rampe, un quartier du village typiquement méditerranéen où l’on imagine les espagnolettes fermées au moment de la sieste, des chaises pliantes sorties à la fraîche pour des causeries paulhanaises, où chacun parle et s’écoute en toute amitié.

Juste derrière, on rejoint la place du Griffe où des producteurs, des vignerons, des artisans, des musiciens animent un marché Bio qui a lieu tous les 1ers dimanche de chaque mois. Nous découvrons les anciennes halles en briques rouges, ouvertes exceptionnellement pour ce marché, Nous sommes vraiment des privilégiés !

Après avoir fait quelques emplettes gourmandes, nous nous retrouvons au bord de l’Hérault pour un pique-nique inoubliable, suivi d’une belle sieste à l’ombre d’un saule pleureur.


« C’était totalement inattendu…Nous avons déjà réservé pour l’année prochaine ! »

Roses de Jean